Notre Yangon : humidité, street food et pagodes

Le moins que l’on puisse dire concernant Yangon (ex-Rangoon), c’est qu’il y pleut énormément. Pour preuve, il y a plus de mousses et de moisissures sur les immeubles que l’on croise que dans une de nos forêts françaises.

A l’image du Myanmar, la ville connait un gigantesque bond en avant dans la modernité. Cette ex-capitale très étendue remplace peu à peu chacun de ses vieux immeubles, pourris par la moisissure et l’humidité, par des buildings flambants neufs. Evidemment les enseignes américaines sont de la partie : exit les bouibouis locaux et place aux KFC et Subway. On n’aime pas mais les birmans adorent, grand bien leur fasse !

old buildings, 2015, Yangon, Myanmar

Ce n’est pas un jardin suspendu, non non 🙂

Nous voilà donc parvenus dans le « downtown », le centre névralgique de la ville. Dans un beau bâtiment d’époque coloniale, le marché Bogyoke Aung San est selon le guide Lonely Planet incontournable. Evidemment nos amis birmans auront pris le soin eux-aussi de noter cette information et d’adapter ce lieu à leurs nouveaux amis. Résultat : des allées de bibelots souvenirs, étoffes locales aux prix deux à quatre fois supérieurs à la normale (au moins) et des bijoux en or/jade qui font le bonheur des touristes chinois (nombreux évidemment). Au lieu de la demi-journée conseillée, nous y passerons donc … 30 minutes, le temps de le traverser.

Yangon market, 2015, Myanmar

Le comble : un marché non fréquenté par les locaux …

En revanche nous passerons plus de temps dans les rues alentours. Il est presque midi et la street food birmane nous appelle déjà. Une bâche, quelques chaises en plastique taille crèche/halte-garderie, des grosses marmites où viandes et légumes mijotent dans une quantité d’huile affolante (la signature birmane) et c’est parti ! On pioche 2 ou 3 plats, servis en petites assiettes, puis on a droit au riz vapeur, et ça coute moins de 0,40€ par personne.

Myanmar - Yangon - veges

Ca parait peu, mais multiplié par 3 plus le riz ça cale bien 😀

Et si ça ne nous suffit par, on peut toujours se rabattre sur des brochettes (de tripes), des patisseries à base de farine de riz et de coco, ou des fruits !

Si vous vous posez la question, nous avons tout testé, sauf ce qui est à base de viande. Qu’est-ce que vous voulez, l’anus de poulet ou le pancréas de porc, c’est pas notre truc 😛

Le ventre plein, on passe à la suite du programme ! Le Myanmar est réputé pour ses nombreuses pagodes entièrement couvertes de feuilles d’or, et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’effectivement il y en a beaucoup ! Beaucoup trop même, on finit par s’en lasser 😀

A Yangon, c’est la pagode Shwedagon (image de couverture) qui est incontournable : taille, stupa principal et alentours, pierres précieuses dans l’ombrelle, représentations de Buddha, on ne sait plus où donner de la tête (et de l’appareil photo).

Pour les curieux, les pagodes birmanes sont le plus souvent construites sur une base de brique pleine (on ne rentre pas dans ces pagodes, sauf quelques exceptions) enduite de chaux puis recouverte de feuilles d’or. La forme de la pagode, ses différents « étages » et l’ombrelle (hti en birman) ne sont pas construites au hasard, et tout élément a une référence. Ils renferment des reliques de Buddha ; dans celle-ci des cheveux.

La pagode est un haut lieu touristique, tant pour les étrangers que pour les locaux. On sera régulièrement sollicités pour être pris en photo, de manière beaucoup moins aggressive qu’en Inde, c’est à noter.

Après la street food et les pagodes, c’est le passé colonial de Yangon qui finira de retenir notre attention. De nombreux immeubles datant de la présence britannique au XIXème siècle sont toujours debouts et témoignent de la richesse de ce passé.

high court, yangon, myanmar

La mousson et l’humidité ne pardonnent pas !

On finira notre temps dans cette ville sur les bords de la Yangon River, à apprécier la force de la pluie pendant la mousson depuis un ponton abrité, aux côtés des birmans qui attendent le ferry pour franchir le fleuve.

Monsoon, Yangon River, Yangon, Myanmar, 2015

On se protège comme on peut !

En attendant le prochain épisode, vous pouvez découvrir toutes les photos de Yangon ici.

A bientôt 🙂

Publicités

4 réflexions sur “Notre Yangon : humidité, street food et pagodes

Vous aimez ? Laissez-nous un message !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s